Plus on patiente, plus on a de chance de marquer ou prendre un but

Dans le foot amateur (suisse), plus la rencontre avance, plus il devient facile de marquer un but. Cette constatation est basée sur 4’250 matchs joués et plus de 16’000 buts marqués (cf. graphique ci-dessus) depuis le début de cette saison 19/20 en 2e ligue inter., 2e ligue et 3e ligue (football amateur suisse). Chez les professionnels comme chez les amateurs, les fins de matchs sont également plus susceptibles d’offrir des buts. Que ce soit en Premier League, La Liga ou en Ligue 1. On remarque cependant que chez les pros, on a tendance à prendre plus de buts dans le quart d’heure précédant le thé que dans celui d’après. La condition physique des joueurs explique certainement ce surplus de buts en fin de match ou de mi-temps. La concentration joue probablement un rôle elle aussi. Les entraîneurs de football gagneraient donc à travailler sur ces aspects (mentaux et physiques) pour ces moments clés du match. Pour savoir sur quelle période du match il faut intensifier les efforts défensifs et à quel moment il faut mettre une pression supplémentaire sur l’adversaire, l’application Footstats offre depuis cette semaine les statistiques des “minutes des buts marqués/encaissés” pour chaque équipe.

Si tu aimes écrire sur le foot amateur ou le foot en général, envoie nous un mail à contact@footstats.ch. Nous serons ravis de partager tes articles sur notre blog!